loader image

Djugu: un dialogue souhaité entre les Lendu et Nyali face aux violences à caractère tribal dans le secteur de Banyali-Kilo

Par la Rédaction

Comme d’autres secteurs et chefferies du territoire de Djugu, le secteur de Banyali-Kilo aussi subit des violences de la part des groupes armés commises sur des civils dont certains sont pris en otage tandis que d’autres sont tués sans compter des dégâts matériels qui s’en suivent.

Des éléments de CODECO proches de la communauté Lendu et ceux qui s’appellent «des autodéfenses», proches de la communauté Nyali, deux principales milices actives dans ce secteur s’accusent mutuellement d’être à la base de l’instabilité sécuritaire dans la région pourtant toutes signataires d’actes d’engagement de cessation des hostilités devant le gouvernement.

Les autorités veulent trouver urgemment solution aux méfiances qui semblent s’installer dans les communautés locales après que des nombreux cas de tuerie, kidnapping des civils et destruction des biens aient été signalés dans ce secteur. Le dernier cas en date est celui de l’assassinat la nuit de vendredi à samedi 18 mai et la soirée de dimanche 19 mai 2024 d’au moins cinq civils attribué à la milice CODECO dans le groupement Wazabo, entité se trouvant en limite avec la commune rurale de Mongbwalu.

Une nouvelle tuerie des civils qui a été à la base de soulevement de certains jeunes de Mongbwalu où des cas de mort, des blessés du côté civil et de pillage ont été enregistrés. Bien avant cela, la journée de samedi 11 mai dernier, six autres civils du groupement Kirongozi ont été tués et d’autres blessés par la même milice. Une attaque à la quelle, le chef de ce groupement s’était miraculeusement échappé après sa prise en otage.

Le vendredi 24 mai 2024, une grande délégation des autorités, à sa tête, l’administrateur intérimaire du territoire accompagné de représentant du commandant de la 32 ième région militaire et du chef d’antenne de PDDRC-S en Ituri est arrivée à Kilo, chef-lieu de ce secteur pour faire le suivi et évaluation de signature d’actes d’engagement pour la paix par des groupes armés locaux.

Au cours de cet échange, auquel des chefs des secteurs de Banyali-Kilo et de Walendu-Djatsi ainsi que des notables et des représentants de plusieurs couches sociales ont pris part, il a été relevé l’importance de la tenue d’un dialogue entre les Lendu et Nyali pour tenter d’apporter solution à la crise sécuritaire qui secoue la région.

Une idée qui a été massivement soutenue par l’ensemble des participants qui souhaitent voir la région respirer enfin la paix longtemps recherchée. Un dialogue qui pourra se tenir à Kilo soit à Kobu dans le secteur de Walendu-Djatsi, c’est à quelques kilomètres de Kilo centre.

L’administrateur policier, le Commissaire Supérieur Ruphin Mapela a promis faire rapport à l’autorité provinciale pour son approbation. Un dialogue au cours duquel, des notables de ces deux communautés devront se dire des vérités en face pour afin trouver des remèdes à tous les malentendus. Les participants à cette rencontre de l’autorité territoriale ont émis le vœu de voir les responsables de ces deux groupes armés locaux actifs dans la région prendre part à ce dialogue, car, considérés comme des principaux acteurs de l’insécurité. 

Les autorités devront d’abord rencontrer séparément des leaders, notables Lendu et Nyali pour comprendre la raison de leur différend, s’il y en a, avant de les rassembler tous au tour d’une même table. Même technique pourra se faire avec des représentants des groupes armés locaux et enfin ils pourront se réuniront tous ensemble pour échanger avant la lecture de ce qui aura été la conclusion de  leur dialogue.

Il est à signaler que le dialogue des groupes armés actifs en Ituri auquel ont été associés des leaders communautaires et acteurs politiques tenu récemment à Bunia par le vice-premier ministre en charge de la défense nationale n’a pas apporté solution au problème de l’insécurité vécue dans cette province malgré la signature de énième fois par leurs responsables pour s’engager sur le chemin de la paix.

Pour vos Annonces, Communiqués & Publicités diverses,

Contactez: 0826046039, 0995203455, 0899580824

X

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page